Les contribuables aisés fortement mis à contribution

le
1
ANALYSE - Le gouvernement a décidé de frapper fort sur les impôts. Le prélèvement forfaitaire libératoire qui touche les revenus de l'épargne est fortement relevé.

Le gouvernement n'a finalement pas renoncé à recourir à l'arme des hausses d'impôt. Bien au contraire, le plan d'austérité que vient d'annoncer François Fillon comporte des mesures fiscales très lourdes pour les ménages.

Deux d'entre elles concernent presque tous les contribuables et touchent à l'impôt sur le revenu et la TVA. Le premier ministre a annoncé le gel, en 2012 et en 2013, du barème de l'impôt sur le revenu. Traditionnellement, les tranches de revenus sont réévaluées chaque année en fonction de l'inflation. Avec la mesure de gel, certains contribuables vont mécaniquement changer plus rapidement de tranche, avec pour conséquence un impôt plus élevé.

Quant à la TVA, elle va être relevée de 5,5% à 7% pour un grand nombre de secteurs. En fait, tous ceux qui étaient à 5,5% (hôtellerie, restauration, travaux du logement, livre, cinéma, services à la personne...). Seuls l'alimentation, l'énergie et les équipements et services pour les handicap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le lundi 7 nov 2011 à 14:57

    je ne vois pas en quoi ces mesures vont fortement mettre à contribution les contribuables aisés. Au contraire l'augmentation de la TVA même si elle revêt de nombreux avantages a aussi l'inconvénient de davantage peser sur les faibles revenus . Quant au barème de l'IR si toutes les tranches sont gelées tout le monde va payer