Les contrefaçons de toiles de maîtres se développent sur eBay

le
0
Les contrefaçons de toiles de maîtres se développent sur eBay
Les contrefaçons de toiles de maîtres se développent sur eBay

Les ventes sur eBay de toiles de maîtres contrefaites se développent, s'inquiètent les services spécialisés qui viennent de mettre la main sur un couple de quinquagénaires: le mari, un artiste-peintre, copiait les plus grands noms de la peinture.Le couple a été interpellé lundi dernier, soupçonné d'avoir créé un atelier de contrefaçon de toiles de maîtres que l'artiste confectionnait,les revendant par la suite aux enchères sur eBay, a-t-on appris jeudi auprès de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).Les deux suspects, des quinquagénaires, ont été mis en examen mercredi et placés sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé de même source.Les enquêteurs de l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC) ont obtenu en mai 2013 un "tuyau" selon lequel un faussaire était susceptible d'écouler sur internet de nombreuses toiles d'artistes renommés, Modigliani, Munch, Manet, Pissaro ou Kandinsky notamment.Une victime l'avait signalé à la police après avoir acquis une ?uvre signée Claude Monet, croyant avoir flairé la bonne affaire mais s'apercevant ensuite qu'elle avait en fait été flouée.Ces toiles avaient été mises en vente pour quelques euros sous différents pseudonymes. Les prix pouvaient ensuite atteindre quelque 1.000 euros selon le principe des enchères, a-t-on précisé de même source.Les enquêteurs ont donc effectué un long "travail d'environnement" afin d'aboutir vers le ou les auteurs. Ils se sont intéressés à un couple de quinquagénaires habitant près de Nîmes. L'homme était artiste-peintre et a été rapidement suspecté d'être l'auteur, dans son atelier, des contrefaçons.Interpellé puis placé en garde à vue durant deux jours, le couple a reconnu les faits, a dit la source. Il a expliqué qu'il achetait des tableaux anciens de peu de valeur dans les brocantes et déballages de particuliers afin de les réutiliser en toiles. L'artiste y repeignait ensuite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant