Les contrats précaires font florès en Europe

le
4
«Contrats zéro heure» au Royaume-Uni, «mini-jobs» en Allemagne, «contrat intermittent» en Italie: les Européens rencontrent de plus en plus de difficultés trouver un emploi stable et à temps plein.

En Angleterre, ils seraient plus d'un million, selon un sondage réalisé par une organisation de professionnels des ressources humaines, à être employés dans le cadre d'un «contrat zéro heure». La particularité de ce type de contrat de travail britannique: il ne garantit ni temps de travail ni salaire minimum, et le salarié peut être prévenu la veille de sa journée de travail du lendemain . «C'est très sporadique et imprévisible, ce qui rend pratiquement impossible d'établir un budget ou un programme», témoigne pour l'AFP un jeune magasinier de 26 ans. Le marché de l'emploi britannique se caractérise par une flexibilité extrême, mais les contrats de travail dit atypiques ont proliféré dans toute l'Europe.

Les Européens sont en effet de plus en plus souvent con...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 9 aout 2013 à 18:17

    Avec les emplois précaires, notre jeunesse va s'enliser dans la précarité à VIE...Il faut absolument former ces jeunes aux métiers présents et surtout à venir, et ce, à n'importe quel prix, car c'est un investissement qui portera ses fruits !...

  • M4426670 le vendredi 9 aout 2013 à 11:39

    Un emploi précaire, ce n'est pas le pied; mais c'est mieux que Pole emploi......!

  • 11246605 le vendredi 9 aout 2013 à 11:32

    Et emploi d'avenir en France...Sauf quand c'est l'Etat le payeur.

  • M2280901 le vendredi 9 aout 2013 à 11:31

    Et en France les emplois aidés bidons