Les contrats d'avenir montent en puissance, se félicite l'Elysée

le
7
L'ÉLYSÉE SE FÉLICITE D'UNE NETTE ACCÉLÉRATION DES RECRUTEMENTS EN CONTRATS D'AVENIR
L'ÉLYSÉE SE FÉLICITE D'UNE NETTE ACCÉLÉRATION DES RECRUTEMENTS EN CONTRATS D'AVENIR

LA ROCHE-SUR-YON (Vendée) (Reuters) - Après des débuts poussifs, le dispositif des contrats d'avenir est monté en puissance en juillet et affiche, au 4 août, 45.305 signatures, ont annoncé mardi les services de la présidence de la République, à l'occasion d'une visite de François Hollande en Vendée.

"Près de 11.000 jeunes ont été recrutés en emplois d'avenir au mois de juillet, (7.840 au mois de juin), confirmant l'accélération attendue à partir de l'été", indique le dossier de presse sur le déplacement du chef de l'Etat à la Roche-sur-Yon.

L'Elysée juge que le gouvernement est bien placé pour atteindre l'objectif de 100.000 recrutements d'ici fin 2013 fixé par François Hollande.

Placé sous le signe de l'emploi, ce déplacement à La Roche-sur-Yon sera une nouvelle fois l'occasion pour le chef de l'Etat de vanter les différents dispositifs de la "boîte à outils" censée permettre l'inversion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année en France.

Face au scepticisme que suscite cet engagement, François Hollande a multiplié les déplacements, affichant son volontarisme en relevant à la hausse plusieurs programmes d'aide à l'emploi.

À Auch (Gers) samedi, le président a doublé à 5.000 l'objectif pour 2013 d'emplois francs, des contrats qui accordent une subvention de 5.000 euros aux entreprises qui offrent un contrat à durée indéterminée à un jeune chômeur habitant dans une Zone urbaine sensible (ZUS).

À Dunkerque (Nord) le 23 juillet, le président avait annoncé que les formations prioritaires visant à lutter contre les offres d'emplois non pourvues seraient portées à 100.000 personnes en 2014, contre 30.000 initialement prévues pour la fin 2013.

Très critiqué durant ses vacances en 2012, le président a multiplié ces derniers jours les visites en terres de gauche comme Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ou Arles (Bouches-du-Rhône) pour montrer aux Français que l'exécutif reste aux commandes durant l'été.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault se sont partagé les deux semaines de trêve estivale accordées au gouvernement. Le président restera donc actif jusqu'au retour du Premier ministre à Paris, le 12 août.

Julien Ponthus, édité par Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M452441 le mardi 6 aout 2013 à 11:50

    Alors, félicitations, Monsieur Elysée...

  • janaliz le mardi 6 aout 2013 à 10:59

    lilian92 : +1 !!!

  • fgino le mardi 6 aout 2013 à 10:58

    c'est noel au mois d'aout!

  • riboule6 le mardi 6 aout 2013 à 10:23

    avec sapin ca sent le bois mort

  • M3154658 le mardi 6 aout 2013 à 10:04

    ça va durer combien de temps cette mascarade ? La droite , la Gauche , le FN tous nous proposent les m^mes solutions ... Un État omnipotent dispendieux , avec ses solutions Bidons , pour entretenir l'illusion de solutions qui surtout leur permettent de se maintenir au pouvoir et de se gaver aux dépens d'un peuple maintenu ignorant de la chose économiques ! et ça continue depuis des décennies et des décennies ...

  • fgino le mardi 6 aout 2013 à 09:54

    il me rappelle Tapie qui , dans les quariers de Marseille en 1997 distribuait des camions entiers de ballons et tenue de foot.... faisant qq heureux mais tant de déçus !!

  • lilian92 le mardi 6 aout 2013 à 09:49

    Hollande est en campagne électorale pour le PS, qui paie ses déplacements ?Des contrats d'avenir = contrats bidons sauf pour le contribuable qui continue à payer...