Les constructeurs automobiles se mettent au diapason de la "wearable technology"

le
0
Mercedes-Benz
Mercedes-Benz

(Relaxnews) - Les constructeurs automobiles s'habituent tout juste à l'introduction d'équipements pour smartphone, (points de connexions internet et autres stations de recharge) dans leurs nouveaux véhicules. Pourtant, ABI Research prévoit déjà qu'il y aura bientôt, dans le secteur automobile, une place de choix pour la "wearable technology", ces appareils high-tech à porter sur soi.

La firme de recherche et d'analyse constate la rapidité avec laquelle ces technologies se démocratisent et estime que 90% des nouveaux véhicules seront compatibles avec ce type d'équipement d?ici la fin de la décennie.

"Les systèmes d'infotainment embarqués deviennent des éléments clés de l'offre automobile. Les constructeurs imaginent des interfaces offrant à la fois l'accès à des fonctionnalités de pointe et la sécurité, en limitant les distractions. Si les écrans tactiles, l'affichage tête haute et la reconnaissance vocale sont maintenant des musts [?] la reconnaissance gestuelle, le contrôle visuel et la réalité augmentée seront bientôt proposés. Au même moment, la piste de la "wearable technology" est explorée, ce qui témoigne de la volonté du secteur automobile de rester totalement en phase avec l'innovation électronique", explique Dominique Bonte, vice-président d'ABI.

Lorsque l'on considère l'état actuel des choses, il est difficile d'imaginer que les lunettes Google Glass ou que les différentes smartwatches seront aussi répandues que les smartphones d'ici cinq ans.

Cependant, une fois n'est pas coutume, les constructeurs (qui ont souvent tendance à préférer la retenue lorsqu'il est question d'équipements superflus) s'en donnent à coeur joie.

Hyundai et Mercedes ont développé des applications qui aident les utilisateurs à contrôler leurs véhicules via Google Glass. BMW a conçu une application à utiliser avec la smartwatch Samsung Galaxy Gear dans la nouvelle i3. Nissan est allé plus loin en créant sa propre montre. Cette dernière enregistre et analyse le rendement énergétique, la consommation de carburant et la vitesse moyenne du véhicule. Utilisée sur les circuits de courses, elle se transforme en écran télématique. Capable d'agréger des données biométriques, la montre mesure par exemple la fréquence cardiaque du conducteur via un capteur intégré.

Le moyen le plus rapide d?accélérer la démocratisation de ces appareils, donc leur apparition dans les véhicules, serait le lancement d?un appareil Apple. Toutefois, si une 'iWatch' est effectivement lancée dans les prochains mois, la question de la sécurité du conducteur se reposera : un tel appareil favorise l?inattention et la distraction. Comme le souligne ABI Research, ainsi qu?un certain nombre d?experts, l?usage de ce type d?appareils au volant, notamment des lunettes Google Glass, reste très controversé.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant