Les consommateurs français peu séduits par les objets connectés

le
0
64% des Français n'ont pas l'intention d'acheter une smartwatch dans les 12 prochains mois. chanpipat/shutterstock.com
64% des Français n'ont pas l'intention d'acheter une smartwatch dans les 12 prochains mois. chanpipat/shutterstock.com

(Relaxnews) - 2015 sera l'année des objets connectés avec une croissance exponentielle du nombre d'unités vendues dans le monde, rapporte l'institut GfK. Pourtant, plusieurs études pointent la perplexité des consommateurs français face à leur réelle utilité.

Montres intelligentes, bracelets pour mesurer son activité physique ou contrôler sa santé... Ces produits devraient s'écouler à plus de 51 millions d'exemplaires dans le monde cette année, contre 17,6 millions en 2014, selon des chiffres communiqués par GfK.

À elles seules, les montres connectées devraient dominer le marché, et représenter plus de la moitié des volumes écoulés (26,1 millions). Alors que le Mobile World Congress de Barcelone vient de s'ouvrir, ces produits font la une de l'actualité avec leurs dernières innovations. L'Apple Watch, première déclinaison de la marque à la pomme dans ce domaine, devrait être commercialisée dans les prochaines semaines, un événement attendu par les fans.

1,2% des Français possède une montre ou un bracelet connectés

Mais dans leur grande majorité, les consommateurs sont-ils prêts à débourser plusieurs centaines d'euros pour accrocher ces objets à leur poignet ? Selon une étude publiée par l'institut Kantar, 64% des Français n'ont pas l'intention d'acheter une smartwatch dans les 12 prochains mois. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas férus de ces gadgets : seul 1,2% possède déjà une montre ou un bracelet connectés.

Principale raison invoquée : 58% des personnes interrogées ne leur trouvent tout simplement pas d'utilité. Le prix élevé de ces produits high-tech représente également un frein à l'achat pour 30% d'entre eux. La grande majorité (76%) estime d'ailleurs à 200 euros le prix maximum qu'ils seraient prêts à investir s'ils devaient en acheter un. Un budget inférieur aux tarifs constatés des montres connectées, qui s'établit autour de 300 - 400 euros en moyenne.

Une intrusion dans la vie quotidienne

Cette frilosité des consommateurs envers les "wearables" ne semble pas être l'apanage des Français. Une autre étude réalisée aux États-Unis par le cabinet PWC montre que 59% des sondés expriment leur inquiétude lorsque l'on évoque l'évolution de ces technologies et leur présence dans la vie de tous les jours. Porter en permanence ces gadgets pour contrôler ses activités et ses performances peut être considéré comme une intrusion.

Autre écueil, l'accumulation des données peut finalement être jugée peu utile à la longue. Selon PWC, 33% des consommateurs américains ayant acheté un produit connecté depuis plus d'un an reconnaissent ne plus s'en servir ou très occasionnellement.

L'avenir des objets connectés ne s'assombrit pas forcément pour autant. Les jeunes générations sont en effet plus enclines à les adopter, comme le montre l'étude de PWC selon laquelle les moins de 35 ans sont deux fois plus à même d'acquérir ces technologies portables.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant