Les consommateurs continuent à se détourner des tarifs réglementés d'EDF et GDF Suez

le
3
3,197 millions de clients étaient en offre de marché au troisième trimestre sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz. Petr Kopka/shutterstock.com
3,197 millions de clients étaient en offre de marché au troisième trimestre sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz. Petr Kopka/shutterstock.com

(AFP) - La concurrence a continué à se renforcer sur le marché de l'énergie en France après l'abandon par de nombreux consommateurs des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité au troisième trimestre, d'après l'observatoire trimestriel de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Dans le gaz naturel, 220.000 clients résidentiels supplémentaires (+7,4%) ont préféré les offres de marché aux tarifs encadrés par l'Etat, alors qu'ils étaient 226.000 à avoir sauté le pas au deuxième trimestre.

Ainsi, 3,197 millions de clients étaient en offre de marché au troisième trimestre sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz. Parmi eux, 1,69 million (53%) ont souscrit un contrat auprès d'un fournisseur alternatif à GDF Suez (qui propose également des offres à tarifs libres, à côté des tarifs réglementés).

En électricité, chez les particuliers, "l'ouverture du marché se poursuit avec 119.000 clients supplémentaires (soit +4,4%) en offre de marché à la fin du troisième trimestre", contre 126.000 au cours des trois mois précédents, a indiqué le régulateur du secteur.

Résultat, 2,857 millions de sites résidentiels (9,1%) sur un total de 31,4 millions étaient en offre de marché à fin septembre, la plupart (2,849 millions) chez un fournisseur autre que l'opérateur historique EDF.

Chez les autres types de clients, dont les entreprises, le nombre de passages à la concurrence s'est accéléré pour le gaz naturel, avec 12.000 clients supplémentaires (+3,3%) à la fin septembre, contre 6.000 au deuxième trimestre.

Sur un total de 666.000 sites, 366.000 étaient en offre de marché, dont 187.000 chez un autre fournisseur que GDF Suez.

"L'approche de l'échéance du 1er janvier qui marque la disparition des tarifs réglementés de vente de gaz naturel pour les sites non résidentiels dont la consommation annuelle excède 200 mégawattheures semble accélérer le rythme d'ouverture du marché du gaz naturel", a expliqué la CRE.

Il s'est aussi accru dans l'électricité, avec 5.500 nouveaux clients en offre de marché (+0,8%). Au total, 686.000 sites, sur 5 millions, étaient en offre de marché, dont 433.000 chez un fournisseur alternatif.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4183747 le jeudi 4 déc 2014 à 11:46

    A quand la baisse du gaz indexé sur le cours du pétrole qui s'effondre ??????

  • md24750 le jeudi 4 déc 2014 à 10:02

    Je fais de même en janvier prochain.

  • slivo le mercredi 3 déc 2014 à 20:38

    En passant de GDF à Lampiris, j'ai économisé 43% sur ma facture annuelle de gaz. MERCI Lampiris, MERCI Que Choisir.