Les consoles de jeux de retour en Chine

le
0
Photo d'illustration. Nintendo, Microsoft et Sony vont désormais pouvoir ventre et produire leurs consoles sur le sol chinois. Les marques y étaient interdites depuis près de 15 ans.
Photo d'illustration. Nintendo, Microsoft et Sony vont désormais pouvoir ventre et produire leurs consoles sur le sol chinois. Les marques y étaient interdites depuis près de 15 ans.

Le ministère de la Culture chinois met fin à l'interdiction adoptée en 2000 barrant la route aux géants Microsoft, Sony et Nintendo, qui se frottent déjà les mains. Ce monstrueux marché, jusqu'alors inexploité, est estimé à 20 milliards d'euros. Motif de cette interdiction : les jeux pourraient nuire au "développement physique et intellectuel" des enfants. Hormis les consoles achetées sur le marché noir, les gameurs s'étaient reportés massivement sur des jeux pour PC, téléphone et tablette.

L'empire du Milieu avait déjà donné un avant-goût de l'ouverture du marché en janvier 2014, avec Shanghai, zone économique spéciale où le libre-échange est appliqué. Le gouvernement n'avait cependant pas accordé une liberté totale puisqu'il se réservait le droit d'examiner tous les produits. Les entreprises devaient, elles, investir dans le pays pour pouvoir s'installer. Désormais, elles pourront vendre mais aussi produire sur place.

Régulations et censure

La ruée vers l'or reste régulée par l'État, qui délivrera ? ou non ? une licence aux entrepreneurs. Le ministère de la Culture a d'ores et déjà averti que "tout ce qui choque l'éthique, la culture, les traditions et les valeurs chinoises (?), tout ce qui incite à l'obscénité, à l'usage de drogues, aux jeux d'argent et à la violence", en somme tout ce qui pourrait "nuire à l'unité nationale" sera censuré. Les grands jeux à succès tels que GTA ne pourront...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant