Les conservateurs pro-Brexit critiquent Osborne et la BoE

le
0
    LONDRES, 16 juin (Reuters) - Plusieurs anciens dirigeants du 
Parti conservateur et ministres des Finances britanniques ont 
accusé jeudi l'actuel chancelier de l'Échiquier, George Osborne, 
et la Banque centrale anglaise (BoE) de ne pas avoir fourni 
d'analyses économiques équilibrées avant le référendum sur le 
Brexit dans une semaine. 
    Michael Howard et Duncan Smith, anciens chef des Tories, et 
les ex-ministres Nigel Lawson et Norman Lamont estiment que les 
dirigeants actuels n'ont pas présenté de manière honnête les 
conséquences d'une éventuelle sortie du Royaume-uni de l'Union 
européenne. 
    Le gouvernement de David Cameron et la BoE ont tous deux 
prédit que la Grande-Bretagne entrerait en récession et que la 
livre Sterling chuterait lourdement si les Britanniques venaient 
à voter en faveur du Brexit. 
    Les partisans d'une sortie de l'UE estiment que ces analyses 
ne prennent pas en compte les retombées positives dont pourrait 
bénéficier l'économie du pays, notamment en se libérant des 
réglementations européennes et en pouvant conclure des accords 
commerciaux de manière indépendante. 
    Mercredi, 57 députés conservateurs britanniques ont signé 
une lettre ouverte dans laquelle ils dénoncent vivement la 
proposition de George Osborne de faire adopter un collectif 
budgétaire prévoyant une hausse des impôts et une baisse des 
dépenses publiques.   
    Selon un sondage de l'institut Ipsos Mori publié jeudi, 53% 
des Britanniques sont favorables au Brexit. C'est la première 
fois que cette enquête mensuelle place le camp du "Leave" en 
tête des intentions de vote.        
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur le référendum du 23 juin:           
 
 (Freya Berry et Andy Bruce; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant