Les conservateurs grecs remontent la pente

le
0
Quatre instituts de sondages donnent le parti de la Nouvelle Démocratie en tête des législatives du 17 juin.

Athènes

Pour la première fois depuis les législatives du 6 mai dernier, quatre instituts de sondage donnent le parti conservateur Nouvelle Démocratie (ND) en tête pour le nouveau scrutin organisé le 17 juin. La droite recueillerait entre 23,3 % et 25,8 % des voix, devançant le Syriza, la gauche radicale opposée au programme d'austérité et qui tenait la corde il y a trois jours encore.

Les menaces d'une sortie imminente de la Grèce de la zone euro, exprimées par les dirigeants internationaux et relayées au quotidien par la presse, ont sans doute joué un rôle dans cette évolution, mais pas uniquement. Gerasimos Vokos, professeur de philosophie à l'Université de Thessalonique, évoque une mutation politique liée à la montée de l'extrême gauche. «Alexis Tsipras, le dirigeant de Syriza, est considéré comme la bête de l'Apocalypse même s'il a réussi à recueillir 17 % des voix aux dernières élections! Mais face à cette menace réelle, au moins les créanci

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant