Les conséquences du Brexit resteront largement circonscrites à l'Europe, selon l'Ifo

le
0

(AOF) - Près d'un mois et demi après le référendum britannique qui a vu la victoire des pro-Brexit, le bureau d'études allemand Ifo souligne que les conséquences d'une sortie des Britanniques de l'Union européenne resteront circonscrites au continent européen. Après la Grande-Bretagne elle-même, ce sont les partenaires de la zone euro qui pourraient faire les frais, en premier, du Brexit, notamment l'Irlande. A moyen terme, soit trois à cinq ans, selon l'Ifo, l'ensemble des Etats de l'Union européenne pourrait subir des répercussions de cette sortie.

En revanche, le Brexit ne devrait pas avoir d'impact sur l'Amérique du Nord, le Moyen-Orient ou encore les pays proches de la Russie.

"Pour les économies les plus développées et émergentes, il n'y a globalement pas de différence entre les conséquences à court et moyen terme. En revanche, pour les pays les moins développés, l'inquiétude porte surtout sur le moyen terme : le sentiment est plus négatif pour les trois à cinq prochaines années que pour l'année en cours", note l'Ifo.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant