Les conseils d'un pro pour éviter les fautes d'orthographe

le
0

Jean-Pierre Colignon passe au crible les fautes les plus redoutées des Français et livre ses astuces pour ne pas se tromper. Spécialiste de la langue française, il fut chef du service correction du «Monde» pendant vingt ans.

1. Le pluriel des noms composés

«Il faut décomposer le mot, et le plus souvent, le bon sens permettra de trouver la solution», promet Jean-Pierre Colignon. Les noms issus d'une expression, comme un «laissez-passer», sont ainsi toujours invariables. Les autres s'accordent, en général : on parle des tiroirs-caisses, et des basses-cours, car ce sont les cours qui sont basses. Il existe toutefois des exceptions, comme les timbres-poste (car ce sont les timbres de la Poste)

2. La différence entre futur et conditionnel

Une astuce : «En cas de doute, mettez la phrase au pluriel. Cela aide à clarifier son sens, et donc son orthographe», préconise le spécialiste. Un exemple ? «J'irais bien à Versailles dimanche», devient «nous irions bien à Versailles dimanche» (conditionnel). Mais «j'irai bien à Versailles dimanche» devient «nous irons bien à Versailles dimanche» (futur).

3. Le pluriel des nombres

Tous les chiffres sont invariables, sauf zéro quand il est utilisé comme un nom («j'ai eu plein de zéros en orthographe»). Vingt et cent prennent un s quand ils sont plusieurs, sauf s'ils sont suivis d'un autre chiffre (on écrit quatre-vingts, mais quatre-vingt-quatre). Mille est toujours invariable, d'où l'expression «gagner des mille et des cents». A noter que tous les chiffres prennent un trait d'union de 17 à 99 inclus, sauf ceux qui comportent un «et», comme vingt et un.

4. Les consonnes doubles

«C'est un gros écueil, pour beaucoup de gens», constate Jean-Pierre Colignon. Et là, pas de miracle : «il y a des choses qu'il faut simplement apprendre par coeur. Il y a des limites à l'explication !» Pourtant, là encore, décomposer le mot peut donner des pistes. Par exemple, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant