Les conseils d'achat pour choisir un vin de Bourgogne

le
1
shutterstock/Krkr/shutterstock.com
shutterstock/Krkr/shutterstock.com

(Relaxnews) - La Bourgogne concentre cent appellations sur un vignoble restreint. Gevrez-Chambertin, Pouilly-Fuissé, Meursault, Nuits-Saint-Georges... Les noms sont prestigieux, mais faites-vous le bon choix en ne vous reportant qu'à eux durant vos achats ? Voici les conseils de Nicolas Tacquard, formateur à l'Ecole des vins de Bourgogne pour dénicher les flacons qui vous conviennent vraiment. 

1/ Préférer le caviste plutôt que les grandes surfaces

"Les vins de Bourgogne sont un vignoble très compliqué pour un consommateur lambda en raison de sa superficie, cinq fois plus petite que Bordeaux et malgré une offre prestigieuse de cent appellations. Pour ces raisons, nous sommes moins bien représentés en GMS. L'idéal, c'est de se rendre en Bourgogne pour aller à la rencontre des producteurs afin de comprendre leur travail et comment s'organisent les appellations, le terroir... Le vin commercialisé par un caviste est plus cher, comparé à la GMS. Cette différence de prix s'explique par les conseils fournis".

2/ Le prix peut être un indicateur

"Les amateurs de vin non-éclairés, qui souhaitent découvrir la Bourgogne, devront prévoir un budget entre 5 et 7¤ pour une bouteille. 60% de l'offre du vignoble se situent dans cette fourchette, pour les appellations régionales. Mon conseil, c'est de tester une bouteille qui vous plaît avant d'en acheter plusieurs. Optez pour une bouteille à 5¤, 6¤ et puis 7¤, et comparez ce qui vous a plu".

3/  Se méfier de l'étiquette

"Il vaut mieux se méfier du graphisme et de l'esthétique d'une étiquette qui attire l'oeil. Le résultat n'est pas garanti. Les étiquettes les moins belles ont les vins les plus connus".

4/ Attention aux mentions inscrites sur l'étiquette

"Il est important de prendre du recul par rapport à certaines mentions inscrites sur une bouteille de vin de Bourgogne. La mention "vieilli en fût de chêne" n'est pas réglementée et ne veut strictement rien dire. Les barriques en fûts de chêne peuvent très bien être mal entretenues et donc donner vie à de mauvais vins. C'est un attrape-nigaud. Et les bons vins peuvent être réalisés dans des cuves en inox. Autre mention à distinguer "vieilles vignes", qui n'est pas non plus réglementée. Une vieille vigne est âgée entre 40 et 50 ans, mais certains domaines n'hésitent pas à inscrire cette mention pour des vignes qui n'en ont que dix !".

5/ Se référer à un guide des vins et à ses récompenses

"Pour choisir un vin, il est primordial de connaître le vignoble, ses appellations, ses cépages... Les guides de référence, qui renouvellent chaque année leur sélection permettent ainsi de disposer des  clefs pour choisir. Se fier notamment aux coups de coeur attribués par les guides donne une certaine confiance dans la qualité d'un vin".

6/ Ne pas bannir la capsule à vis

"La tradition française pour la consommation du vin et le service qui l'accompagne donne toute sa place au bouchon de liège qui met en oeuvre toute une cérémonie lors du débouchonnage de la bouteille. Pourtant, cette utilisation ne met pas à l'abri d'un vin bouchonné. Et vous risquez d'avoir moins de problème avec une capsule à vis. Cela dit, ces bouteilles à capsule à vis sont à consommer rapidement, elles ne conviennent pas à la constitution d'une cave".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nhard le mardi 2 sept 2014 à 10:23

    Gevrey-Chambertin, oui c'est ça.