Les conseil d'administration : au service des actionnaires ?

le
4
Lors du premier « say-on-pay », l'an passé, la rémunération du PDG Carlos Ghosn, votée en AG, n'avait été approuvée qu'à une courte majorité. (© Renault)
Lors du premier « say-on-pay », l'an passé, la rémunération du PDG Carlos Ghosn, votée en AG, n'avait été approuvée qu'à une courte majorité. (© Renault)

Peu connus des actionnaires et peu suivis par les médias financiers, les administrateurs sont pourtant les représentants des actionnaires, au sein des conseils d’administration, un organe que se voit confier un large pouvoir sur la marche de leur entreprise.

Dans une étude publiée la semaine dernière et basée sur un retour d’expérience des assemblées générales (AG) qui se sont tenues cette année, l’équipe de « l’hebdo des AG » décrypte les dernières tendances dans les conseils d’administration. Sur certains fronts, sous la pression des investisseurs ou de la société civile, ces conseils évoluent. Sur d’autres, la situation se bloque, au détriment des actionnaires.

Les bons points

- Des administrateurs plus jeunes, plus internationaux, plus féminins… Les conseils d’administration rajeunissent : l’âge moyen des administrateurs passe de 59 à 57 ans dans le CAC 40 et de 61 à 59 ans dans l’indice Next 80 et ce, pour les 101 AG de l’indice SBF 120 (CAC+NEXT) qui se sont tenues depuis janvier.

Ces conseils s’internationalisent également. Le nombre d’administrateurs étrangers passe ainsi de 27 à 31%, une évolution « qui suit en droite ligne la progression de la part des étrangers dans le capital de ces mêmes entreprises », constate Bénédicte Hautefort, présidente d’Equitystory, une agence de communication et relation publique, et

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • domin288 le mardi 31 mai 2016 à 09:45

    Les actionnaires sont ils réellement capable de pérenniser une société? Soyons réaliste, ce n'est pas notre métier de gérer une entreprise. Nous avons droit à un regard et de valider les comptes, mais le choix des dirigeant n'est pas de notre ressort, tout simplement car nous ne sommes pas compétant.

  • alphalog le mardi 31 mai 2016 à 09:30

    à lire le titre, j'ai cru que bourso s'essayait à l'humour

  • awsdf le mardi 31 mai 2016 à 08:16

    Attaque légale possible des administrateurs (sur leurs deniers propres) ayant voté "pour" fasse au non respect de leurs obligations de représentation des actionnaires.

  • jmlhomme le mardi 31 mai 2016 à 08:10

    Les des sont pipés quand les administrateurs sont proposés par la Direction Générale.....