Les conflits en Irak et Syrie ont déplacé 13,6 millions de personnes

le
0

GENEVE, 11 novembre (Reuters) - Quelque 13,6 millions de personnes, l'équivalent de la population de Londres, ont été déplacées par les conflits en Syrie et en Irak, a déclaré mardi l'agence de l'Onu pour les réfugiés (HCR). Dans le détail, le HCR estime à 7,2 millions le nombre de Syriens déplacés à l'intérieur des frontières de leur pays, auxquels s'ajoutent 3,3 millions de Syriens ayant fui à l'étranger. Pour l'Irak, le HCR recense 1,9 million de déplacés face à l'émergence cette année de l'organisation Etat islamique (EI) et 190.000 réfugiés. S'y ajoutent un million de personnes déplacées par les combats antérieurs. Pour Amin Awad, directeur du HCR pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, ces chiffres sont d'autant plus impressionnants que le monde tend à se désintéresser du sort des réfugiés. "Aujourd'hui, lorsque nous parlons d'un million de personnes déplacées en deux mois ou de 500.000 du jour au lendemain, le monde ne nous répond plus", a-t-il dit à la presse à Genève. Au point que le HCR estime manquer de près de 60 millions de dollars pour venir en aide à 990.000 personnes et leur fournir notamment des couvertures, des vêtements chauds et des bâches en plastique avant l'hiver. L'immense majorité des réfugiés syriens ont été accueillis dans les pays voisins (Liban, Jordanie, Irak et Turquie). "Les autres pays, et notamment les Européens, devraient ouvrir leurs frontières et assumer une part de ce fardeau", a poursuivi Amin Awad. Il a noté par ailleurs que la Russie et la Chine, qui ont bloqué à plusieurs reprises le Conseil de sécurité de l'Onu sur le dossier syrien, sont dans le bas de la liste des pays donateurs. (Tom Miles; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant