Les confidences de l'ancien majordome des Bettencourt

le
1
Dans un long entretien avec Vanity Fair , Pascal Bonnefoy explique comment, par loyauté envers la famille Bettencourt, il en est venu à placer un enregistreur dans la maison de famille pour espionner les échanges de la milliardaire avec ses conseillers.

«C'est l'histoire d'une famille qu'on a essayé de détruire, par méchanceté et par intérêt. J'ai fait ce que j'ai pu pour l'empêcher. Pas une seconde je ne l'ai regretté». L'ancien majordome de la famille Bettencourt, à l'origine des enregistrements ayant donné naissance à «l'affaire», parle pour la première fois de ses motivations dans le premier numéro du Vanity Fair français. Pascal Bonnefoy, devenu depuis directeur d'un hôtel en Bretagne, raconte longuement son parcours dans la maison de maître de Neuilly-sur-Seine, où il dit avoir vu l'influence grandissante de l'artiste François-Marie Banier auprès de l'héritière de L'Oréal.

L'homme dresse un portrait peu flatteur du photographe. Grossier, hautain a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8022166 le mercredi 26 juin 2013 à 13:04

    A mon avis, il a été payé (probablement grassement) par la fille Bettencourt pour faire ça.