Les confidences d'Alain Juppé

le
0
Alain Juppé revient sur de vieilles affaires, et reconnaît avoir mis du temps à admettre certaines conneries
Alain Juppé revient sur de vieilles affaires, et reconnaît avoir mis du temps à admettre certaines conneries

Alain Juppé est comme un bon Bordeaux. C'est lui qui le dit. L'ancien Premier ministre, candidat à la primaire de la droite et du centre, dit s'être "bonifié" avec l'âge dans un très long entretien au magazine Society à paraître vendredi. Lui qui a 70 ans, s'est-il "gauchisé" ou "humanisé", demande le magazine. Le maire de Bordeaux répond : "Gauchisé, je n'aime pas trop cette expression. (...) Que je me sois bonifié, humanisé, en revanche, c'est une évidence : on n'est pas le même à 70 ans qu'à 20 ans ! La vie vous forme, la vie vous cogne, la vie vous donne..."

Un seul mandat

Son nouveau logo "AJ ! Pour la France" est assorti du slogan "un seul mandat, un seul président", car il a promis qu'il ne ferait qu'un mandat s'il était élu. Interrogé sur le renouvellement de la classe politique, lui qui fut Premier ministre il y a 20 ans, il dit qu'il s'y "emploie" dans son équipe avec "des gens de 30-35 ans".

Lancé depuis l'automne 2014 dans la course à la primaire, Alain Juppé a sorti cette semaine son deuxième livre, Pour un État fort, et a donné une série d'interviews.

LIRE aussi FOG - 2016, l'année Alain Juppé ? (abonnés)

Vieilles casseroles

Interrogé sur l'affaire de son appartement à Paris dans les années 1990, il la qualifie de "connerie qui a été surmédiatisée". "Peut-être que j'avais un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant