Les confessions de Franck Leboeuf sur l'autre réalité de France 98

le
0
Franck Leboeuf a exprimé son mal-être lors d'une émission sur SFR Sport. 
Franck Leboeuf a exprimé son mal-être lors d'une émission sur SFR Sport. 

Les grandes victoires gomment souvent les petits drames. L'ivresse du succès collectif efface le spleen individuel. Dans un rare moment de sincérité, Franck Leboeuf s'est confié sur ce qu'il a vécu en 1998. Il y a 18 ans, en demi-finale de la Coupe du monde, Laurent Blanc est expulsé contre le Croatie. Il loupera donc la finale. Franck Leboeuf, remplaçant depuis le début de la compétition, jouera le match du titre. Mais loin d'être une joie et une chance, c'est un calvaire.

"Je n'aurais pas dû être là ce jour-là [...] C'était un match très difficile pour moi. Tu allumais la télé, tu regardais les journaux, les magazines, c'était comment on pouvait faire pour gagner sans Laurent Blanc. Tu te sens légèrement comme une merde. Aimé Jacquet (le sélectionneur de l'équipe, Ndlr) ne m'a pas parlé pendant trois jours. Je ne sais pas pourquoi. Je n'ai jamais eu d'explication. Je lui en ai voulu", signale l'ancien défenseur, ému, dans l'émission Le Vestiaire sur SFR Sport 1, devant son ancien coéquipier, un peu étonné, Emmanuel Petit.

La mauvaise blague de Deschamps et Dessailly

Ce dernier le questionne sur un fait qui avait surpris voire choqué à l'époque : à la fin du match contre la Croatie, en demi-finale, Leboeuf était dans les bras de Bilic, responsable de l'expulsion de Laurent Blanc. "Je connaissais Bilic [...] Je ne sais pas ce qui s'est passé. Le match se termine. Je me retourne....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant