Les conduites à risques des Français sur internet

le
0
La majorité des internautes français est consciente des dangers liés au surf sur le Web. William Perugini/Shutterstock.com
La majorité des internautes français est consciente des dangers liés au surf sur le Web. William Perugini/Shutterstock.com

(Relaxnews) - Près d'un quart des Français (23%) estime prendre prend moins de précautions dans sa vie numérique que dans sa vie réelle, selon une enquête de l'Ifop pour Dashlane. Par exemple, plus d'un jeune sur deux (58%) ne respecte pas les règles de sécurité élémentaires de navigation sur internet, tandis que seuls 9% des Français disposent d'une politique de mot de passe sécurisée.

La plupart des risques liés au surf sur internet semblent identifiés par tous. Ils sont par exemple 29% des sondés à craindre une usurpation d'identité et 35% à se sentir exposés à de possibles arnaques en ligne. Selon ce sondage, il existe pourtant un réel décalage entre les déclarations de prudence des internautes et leurs comportements réels.

Penser à sécuriser ses mots de passe

Malgré cette prise de conscience, 9% seulement des personnes interrogées choisissent des mots de passe sécurisés et bien distincts selon les sites. Au contraire, ils sont 42% à avouer utiliser toujours le même mot de passe, ce qui est particulièrement risqué. Ils semblent également sous-estimer les habitudes qui peuvent rendre des données personnelles vulnérables, comme ne pas se déconnecter d'un site sur lequel on est identifié ou aller sur des sites web illégaux.

Si 77% des Français considèrent agir avec autant de prudence sur internet que dans la vie réelle, 23% admettent être un peu laxistes. Chaque année pourtant, plus de 200.000 identités sont usurpées en France, selon le Credoc.

Les jeunes encore plus exposés

Les jeunes apparaissent encore plus laxistes que leurs ainés. Par exemple, 58% des moins de 25 ans utilisent toujours le même mot de passe ou plusieurs fois le même selon les sites, 72% prennent des précautions particulières pour protéger leurs données administratives (contre 80% chez les plus âgés) et 66% ont le sentiment de prendre les mêmes précautions sur internet que dans la vie réelle (contre 82% des plus de 35 ans).

Cette étude a été réalisée en ligne, du 5 au 7 mars 2013, auprès d'un échantillon de 1.026 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, déterminée par la méthode des quotas.

db/sbs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant