Les conducteurs privilégient le prix au nouvel étiquetage des pneumatiques

le
0
La nouvelle réglementation en matière d'étiquetage des pneus est bien accueillie par le grand public. Rezulteo
La nouvelle réglementation en matière d'étiquetage des pneus est bien accueillie par le grand public. Rezulteo

(Relaxnews) - Un an après l'entrée en vigueur de l'étiquetage des pneumatiques dans l'ensemble des pays de l'Union européenne, les conducteurs continuent de privilégier le prix et les conseils des vendeurs dans leurs actes d'achat, même s'ils considèrent que cette mesure est une bonne chose selon une enquête publiée par le comparateur de pneus Rezulteo.com.

Depuis le 1er novembre 2012, dans tous les pays de l'UE, chaque nouveau pneu doit porter une étiquette sur laquelle figurent trois critères : son niveau d'adhérence lors du freinage sur sol mouillé, son efficacité en économie de carburant et son niveau sonore.

Avant d'acheter un nouveau pneu, une majorité de conducteurs européens (56%) se fixe d'abord une fourchette de prix avant de prêter attention à l'étiquetage en question. Si en théorie ils privilégient la sécurité (51%) au prix (21%), dans les faits c'est donc l'inverse qui se produit. Plus encore que l'étiquetage, ce sont surtout les conseils des vendeurs qui, dans 80% des cas de personnes encore indécises au moment d'entrer dans le magasin, influencent l'acte d'achat. Au final, 38% des acheteurs ayant acheté récemment des pneus ont prêté attention (11% beaucoup, 27% un peu) à l'étiquette apposée sur leurs nouveaux pneus.

Seulement 36% des personnes interrogées ont déjà entendu parler du dispositif. De fait, la moitié des acheteurs récents de pneumatiques (52%) a découvert l'étiquetage seulement à l'occasion de leur achat. Si une large majorité (72%) se déclare favorable à ce type d'informations, seuls 8% des sondés sont capables de donner les trois critères mis en avant. Pour 85% des conducteurs européens, le freinage sur route mouillée demeure le plus important, loin devant la résistance au roulement (13%) et le bruit de roulement externe (3%).

Cette étude a été réalisée par l'institut Ipsos pour le site Rezulteo.com entre le 23 septembre et le 8 octobre 2013 auprès d'un échantillon de 3.402 conducteurs responsables de la maintenance de leur véhicule en France, Allemagne, Italie, Espagne et au Royaume-Uni.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant