Les conciergeries de luxe de plus en plus prisées des sportifs

le
0
David Beckham et Zlatan Ibrahimovic font partie de ceux qui s'offrent les services de conciergeries pour régler leurs tracas logistiques... AFP PHOTO / FRANCK FIFE
David Beckham et Zlatan Ibrahimovic font partie de ceux qui s'offrent les services de conciergeries pour régler leurs tracas logistiques... AFP PHOTO / FRANCK FIFE

(AFP) - "A l'impossible nous sommes tenus". Tel pourrait être le slogan des conciergeries de luxe, ces sociétés multifonctions que sollicitent les célébrités pour s'épargner les petits tracas du quotidien, ou s'offrir des services inaccessibles au commun des mortels.

"Affréter un avion privé en deux heures, c'est banal, privatiser une île sous les Tropiques pour une semaine, très faisable, obtenir le nouvel Iphone 5 en avant-première, un jeu d'enfant", raconte Benjamin Guiborel, directeur associé de la conciergerie UUU et de sa branche pour sportifs, Ultimate Player.

Son métier -et celui des 17 concierges employés par la société créée par l'ancien Parisien Ludovic Giuly-: faciliter la vie des 450 sportifs abonnés à ses services exclusifs.

Nées au début des années 2000 du besoin d'hommes d'affaires puis d'artistes globe-trotters, les conciergeries de luxe se sont étendues il y a trois à quatre ans à l'élite des sportifs. Un public idéal: jeune, peu habitué à gérer le matériel, riche, consommateur...

Aujourd'hui, trois se partagent le marché en France dont Ultimate Player, My conciergerie et John Paul, prestataire officiel du PSG de Beckham et Ibrahimovic depuis fin 2011, qui a débuté son contrat en dégotant un bébé lion pour satisfaire les caprices d'une femme de joueur dingue de félins.

Luxe et low cost
Loin d'être toujours farfelues, les demandes des sportifs concernent la plupart du temps la logistique: "Ce sont des billets d'avion, des voyages, des hôtels, des voitures avec chauffeur, des visas, de la billetterie pour les concerts, reprend Benjamin Guiborel, avec des numéros d'appel joignables
24 heures sur 24. C'est aussi très souvent lié à l'arrivée d'un joueur dans un nouveau club avec la recherche d'un appartement, d'une école pour les enfants."

Ce peut-être également pour débrouiller une situation bloquée: "Trouver le soir même une place de concert quand il n'y a plus de billets, une table dans un palace ou une place dans un avion surbooké, énumère le dirigeant de UUU. Souvent, on réserve sous un nom d'emprunt, pour éviter les paparazzis."
Les conciergeries travaillent en réseau, avec les services VIP des prestataires qui gardent toujours, pour eux, quelques places de secours. "La seule chose pour laquelle on ne peut pas toujours répondre favorablement, ce sont les demandes de rencontre avec des artistes", regrette Guiborel. Si Tartempion, toute star du foot fût-il, veut rencontrer Lady Gaga dans sa loge après un concert, il n'est pas sûr que la réciproque soit vraie.

L'impossible a un prix. UUU facture ses services à 3800 euros par an pour un accès individuel, 6000 pour l'option famille, et 28.000 pour la catégorie cinq étoiles, choisie par une trentaine de sportifs, qui comprend un concierge dédié et trois offres sur mesure par an. Le client règle la prestation au tarif du marché, certains demandant même du low cost pour leurs déplacements parce que "même riches, les sportifs aiment payer le juste prix."

cha/gf/sk/php

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant