Les concessionnaires chinois de BMW se rebellent

le
0
Le ralentissement de la croissance du marché chinois va obligatoirement avoir un impact sur les ventes des constructeurs allemands dans ce pays.
Le ralentissement de la croissance du marché chinois va obligatoirement avoir un impact sur les ventes des constructeurs allemands dans ce pays.

La Chine se rebelle. Après les autorités de Pékin, c'est au tour des concessionnaires locaux de lancer un bras de fer contre leur maison mère allemande. Dans une lettre envoyée à Munich que le Wall Street Journal a pu lire, les distributeurs chinois de BMW exigent de recevoir 6 milliards de yuans (785 millions d'euros) de compensations pour éponger les pertes qu'ils ont dû supporter l'an dernier. Les plaignants souhaitent en outre que le géant bavarois cesse de leur donner des objectifs de vente irréalisables et qu'il ne les oblige plus à acheter des stocks importants de pièces détachées. Ils demandent enfin au groupe de ne plus les contraindre à ouvrir aussi rapidement de nouvelles concessions. "BMW veut que j'augmente mes ventes de 20 % en 2015, explique un représentant de la marque au quotidien américain. Cela n'a aucun sens. Cela revient à ignorer la situation économique actuelle."

Les "années folles" du marché de l'automobile en Chine pourraient en effet bientôt appartenir au passé. En novembre, les ventes de voitures en République populaire ont progressé de seulement 2,3 % en un an, confirmant le sérieux coup de frein enregistré ces dernières semaines. Sur les onze premiers mois de l'année, 21,08 millions de véhicules ont trouvé preneur dans ce pays qui est devenu l'an dernier le premier marché au monde pour les constructeurs automobiles. Ce chiffre a augmenté de 6,1 % par rapport à l'an passé. Mais cette hausse reste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant