Les comptes d'Air France dans le rouge

le
0
La compagnie renvoie à septembre la nomination de son futur patron.

Chez Air France-KLM, les sujets économiques sen­sibles attendront la rentrée pour être tranchés. La désignation d'un numéro deux n'a pas été décidée, lors du conseil d'administration du groupe qui s'est réuni mercredi. Le schéma de la future gouvernance est déjà connu: Pierre-Henri Gourgeon sera le directeur général du groupe Air France-KLM mais sera épaulé par deux adjoints, dirigeants opérationnels de chacune des deux compagnies.

Celui qui pilotera Air France aura tacitement vocation à prendre la succession de Pierre-Henri Gourgeon, dont le mandat vient d'être renouvelé pour quatre ans. Qui alors ? Le consensus n'est toujours pas acquis. Deux pistes principales sont à l'étude: en externe, c'est le nom d'Alexandre de Juniac, ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy et aujourd'hui conseiller spécial de son successeur, François Baroin, qui tient la corde -notamment aux yeux de Pierre-Henri Gourgeon et de l'État. «Sa nomination insufflerait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant