Les complices de la cavale de Treiber devant la justice

le
0
Le meurtrier présumé de Géraldine Giraud et Katia Lherbier avait nargué la police fin 2009. Il avait alors échappé aux enquêteurs pendant six semaines, faisant croire qu'il survivait seul dans la forêt.

Le «réseau Treiber» est jeudi devant le tribunal correctionnel d'Auxerre. Trois hommes et une femme qui durant la folle cavale de plus de deux mois de Jean-Pierre Treiber, en 2009, lui avaient prêté main-forte en lui offrant gîte et couvert.

À l'époque, Jean-Pierre Treiber, que l'on croit caché dans les bois, qui médiatise sa fuite et qui défie 200 enquêteurs lancés à ses trousses, est l'homme le plus recherché de France. Soupçonné du double meurtre de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier dans l'Yonne en 2004, cet ancien garde-chasse est parvenu à s'évader de la prison d'Auxerre, le 8 septembre 2009. Il s'est caché dans un double fond creusé dans un des cartons qu'il confectionnait à l'atelier de la maison d'arrêt.

Après cette rocambolesque évasion, Jean-Pierre Treiber n'avait eu de cesse de faire parler de lui. Par des lettres à sa petite amie, notamment, qui avaient fini dans les pages de divers journaux. Dans l'une d'elles, postée le 14 octobre, il évoq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant