Les complémentaires santé n'assurent pas tant que ça

le , mis à jour à 09:42
9
Les complémentaires santé n'assurent pas tant que ça
Les complémentaires santé n'assurent pas tant que ça

Elles sont incontournables dans le système de santé : 96 % de la population en a une. Pourtant, les complémentaires santé réservent aussi de bien mauvaises surprises. Le marché est juteux : plus de 33 Mds€ par an pour les assureurs privés, mutuelles et institutions de prévoyance, mais dont les Français ne perçoivent en retour que 26 Mds€, du fait de frais de gestion parfois astronomiques (jusqu'à 28 %, selon la Cour des comptes). Un marché qui vient encore de grossir, stimulé par la loi ANI imposant aux entreprises privées de proposer, depuis le 1er janvier, une couverture complémentaire à chaque salarié.

3 Mds€ d'aides de l'Etat

Quatre-vingt-quinze pour cent des contrats en cours sont labellisés « responsables » et bénéficient à ce titre d'importants avantages fiscaux. Un manque à gagner pour l'Etat proche de 3 Mds€ par an. En contrepartie, les complémentaires s'engagent sur des planchers de remboursement. Afin d'améliorer l'accès aux soins, le ministère de la Santé a réformé l'an dernier les contrats responsables. Sauf que ces contrats (la quasi-totalité de ceux proposés) intègrent dorénavant des plafonds de prise en charge. Ces nouvelles conditions, les Français sont en train de les découvrir au moment des renouvellements des contrats qui courent jusqu'en 2017. Et c'est la douche froide.

Garanties en baisse...

Domicilié à Ciry-le-Noble, en Saône-et-Loire, Alain Bordet s'est étouffé à la lecture de son nouveau contrat Adréa. « Mes médicaments à 15 % ne sont plus pris en charge, ni la chambre individuelle ni la cure thermale. » Mauvaise surprise aussi pour Martine, de Clamart (Hauts-de-Seine), adhérente à la Mutuelle générale. Ses soins dentaires ne sont plus pris en charge à 300 % mais à 200 %, et les frais d'auxiliaires de santé à 100 % au lieu de 400 % du tarif Sécurité sociale. Ces deux cas sont loin d'être les seuls témoignages d'assurés pénalisés (lire en cliquant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • roger.he il y a 11 mois

    le jour ou un assureur perdra des tunes... le citoyen mouton se fait tondre et en redemande BRAVO

  • jf2007 il y a 11 mois

    je n'ai pas de mutuelle et fait attention a ma consommation de médicament au prix des lunettes ect, certain proches avec mutuelle ne font pas attention ni ne font jouer la concurrence tant qu'ils n'ont rien à débourser chez le professionnel!

  • M2487190 il y a 11 mois

    Surtout sous couverture de protection SOCIALE, cette pratique poussant une consommation OBLIGATOIRE pour les entreprises afin de bien engraisser les mutuelles de commerces tres lucratifs

  • M2487190 il y a 11 mois

    Comme les virus, c'est la POLITIC et la PUB de "faire peur" pour mieux ramasser les pognons d'une facon legalisee

  • M5755620 il y a 11 mois

    multipliez le nombre de département par le nombre de mutuelles vous aurez le nombre de "présidents " soit disants bénévoles mais avec jetons de présence et carte bancaire pour frais d' essence e et parfois voiture de fonction . la sécu n' a qu' un bureau par département donc qu' directeur etc... vous comprendrez pourquoi je n' ai pas de mutuelle . mais il faux faire plaisir aux copains "présidents " de mutuelle souvent syndicaliste ayant la carte du bon parti

  • M5065888 il y a 11 mois

    Si on peut y échapper il est beaucoup plus rentable de ne pas avoir de complémentaire santé. Et ce malgré les soins habituels (lunettes, dents, opérations etc.).

  • am013 il y a 11 mois

    Le contrat responsable est une grosse arnaque dans lequel les mutuelles se sont engouffrés. A force de ponctionner pour la CMU et autres aides , ceux sont les gens honnêtes qui en pâtissent. Savez vous que 20% de votre cotisation sert à financer la CMU ?

  • rf.miton il y a 11 mois

    voilà un sujet qui pourrit depuis des années, madame touraine devrait s'en préoccuper sérieusemsnt , voilà encore une charge qui diminue le pouvoir d'achat. la mutuelle est un véritable piège, comme un fait expresse, tous les assureurs font de la pub, le gâteau est rentable.

  • herve433 il y a 11 mois

    ou comment l’état fait s'engraisser le privé....copinages !