Les compagnies pétrolières russes visées par les sanctions

le
2
LES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES RUSSES VISÉES PAR LES SANCTIONS
LES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES RUSSES VISÉES PAR LES SANCTIONS

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a ajouté les principaux producteurs et transporteurs de pétrole russes - Rosneft, Transneft et Gazprom Neft - sur la liste d'entreprises publiques interdites d'accès aux marchés de capitaux européens, a dit lundi un diplomate européen.

Ces nouvelles sanctions ne concernent pas le secteur gazier et notamment Gazprom, premier producteur mondial de gaz et principal fournisseur de gaz de l'Europe.

Dans le cadre général de ces nouvelles sanctions, les entreprises publiques réalisant un chiffre d'affaires annuel de plus de 1.000 milliards de roubles (20,8 milliards d'euros) ne pourront pas lever de capitaux ni souscrire des emprunts sur les marchés européens.

Les sanctions pourraient avoir force de loi à partir de minuit après publication dans le Journal officiel de l'Union européenne. Chaque membre de l'UE a toutefois jusqu'à 15h00 (13h00 GMT) pour exprimer son désaccord par rapport à ces sanctions, dont le principe a été retenu vendredi par les 28 ambassadeurs de l'Union européenne.

(Tom Koerkemeier, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le lundi 8 sept 2014 à 14:39

    ...pour le débarquement de Normandie avec des "plus jamais ca.." et dans le meme temps soutenir des gens de Pravy Sektor et Svoboda qui s'apprétaient à commettre un génocide sur les populations de l'est, quel ignominie, quel hypocrisie !

  • Pathor le lundi 8 sept 2014 à 14:32

    Les 28 ambassadeurs ou les 28 laquais des "us puppets states", continuent d'obéir à leur maitre dont la stratégie est d'affaiblir suffisamment les économies européenne et russe afin de rester les maitres incontestés de la planète. Tous ces politiciens et médias corrompus auront un jour des comptes à rendre aux peuples, il faudra que tous nos journalistes et autre Fabius & Co expliques pourquoi ils ont soutenu le gouvernement neo naz. de Kiev...c'était bien la peine de nous faire un super show