Les communications chiffrées examinées à Bratislava

le
0
L'UE VA EXAMINER LES COMMUNICATIONS CHIFFRÉES
L'UE VA EXAMINER LES COMMUNICATIONS CHIFFRÉES

ATHENES (Reuters) - Le chiffrement des communications, obstacle à la lutte antiterroriste, sera au coeur des débats sur la sécurité lors de la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement européens à Bratislava le 16 septembre, a déclaré vendredi François Hollande.

La France et l'Allemagne ont appelé fin août à la mise en place d'une réglementation européenne obligeant les opérateurs de messageries chiffrées à coopérer avec les Etats de l'Union lors d'enquêtes judiciaires sur des réseaux terroristes.

"Au moment du sommet de Bratislava, ce qui sera surtout en cause c'est de lutter contre la radicalisation par internet et notamment d'éviter qu'il y ait des opérateurs qui puissent (...) nous empêcher d'avoir connaissance du chiffrement que les terroristes peuvent utiliser", a dit le président français avant une rencontre avec ses homologues de l'Europe du Sud, à Athènes.

De nombreux services de messagerie chiffrés sont utilisés par les djihadistes, ce qui complique la tâche des enquêteurs.

L'application Telegram est très prisée des sympathisants de l'Etat islamique. Au moins l'un des deux tueurs du prêtre assassiné le 26 juillet dans une église de Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) l'utilisait.

(Bureau d'Athènes, avec Jean-Baptiste Vey à Paris)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant