Les communes rurales veulent l'accès à l'Internet rapide

le
0
Accéder au très haut débit est plus important qu'avoir une école ou des commerces pour 77% des maires ruraux.

Avoir accès à Internet était un gage d'«attractivité» pour les communes rurales il y a encore quelques années, un moyen d'attirer des PME et des familles. Aujourd'hui, c'est une question de survie. «Soit nous avons les mêmes outils que les villes, soit nos entreprises ferment et nos familles partent», lapidaire, Vanik Berberian, président de l'association des maires ruraux de France (AMRF) et maire de Gargilesse-Dampierre, dans le Berry.

Ainsi, pour 77% des maires ruraux, l'accès à l'Internet très haut débit est le service prioritaire à offrir aux habitants avant même les commerces de proximité, les services de transports, ou la présence d'un médecin généraliste, révèle une étude réalisée par l'AMRF pour le salon RuraliTIC, qui rassemble à partir d'aujourd'hui à Aurillac élus locaux et acteurs des technologies.

«Les territoires ruraux ont soif de débits», résume Hervé Maurey, sénateur de l'Eure. Et pour cause: en zone rurale, plus d'un utilisateur su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant