Les commerciaux ont un avenir dans l'assurance

le
0
Les assureurs embauchent beaucoup. Les banques privilégient les jeunes diplômés.

Les banques de détail réduisent la voilure. Elles ont divisé par deux leurs recrutements par rapport aux années 2010-2011. Les commerciaux ne sont pas épargnés par ce coup de frein sur l'emploi. «On comptait plus de 20.000 embauches de commerciaux par an en période faste, contre 10.000 aujourd'hui, observe Thierry Mageux, directeur business développement de Robert Half Financial Services. Les clients se déplacent moins. Ils effectuent les opérations courantes à distance. C'est donc logiquement dans les agences, concurrencées par les banques en ligne, que le reflux est le plus net.»

Malgré ce passage difficile, embaucher 10.000 personnes par an demeure un chiffre élevé. «Même si l'on n'observe plus de créations de poste, les départs à la retraite et les réorganisations internes créent un appel d'air permanent dans les métiers de conseillers clientèle et de gestionnaires de pa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant