Les commandes à l'industrie aux USA en hausse avec l'automobile

le
0
NOUVELLE HAUSSE DES COMMANDES À L'INDUSTRIE AUX ÉTATS-UNIS
NOUVELLE HAUSSE DES COMMANDES À L'INDUSTRIE AUX ÉTATS-UNIS

WASHINGTON (Reuters) - Les commandes à l'industrie ont progressé pour le deuxième mois consécutif en juillet aux Etats-Unis, notamment sous l'effet d'une solide demande pour les automobiles, qui pourrait contribuer à soutenir un secteur mis à mal par la vigueur du dollar et le fléchissement de la demande mondiale.

Selon les données publiées mercredi par le département du Commerce, ces commandes ont augmenté de 0,4% en juillet, après avoir avancé de 2,2% en juin, un chiffre revu en hausse par rapport à une première estimation de 1,8%.

Cette progression s'avère inférieure aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une augmentation de 0,9% en juillet.

Le secteur manufacturier, qui représente 12% du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis, a pâti ces derniers mois d'une demande mondiale chancelante, du dollar fort, ainsi que des coupes effectuées dans les dépenses par un secteur pétrolier confronté à la chute des cours du brut.

Les commandes pour les équipements de transport ont avancé de 5,5% en juillet, les réservations de véhicules motorisés et d'équipements enregistrant leur plus forte hausse en un an (+4,0%).

Le compartiment automobile devrait continuer sur cette lancée au vu des bons chiffres de ventes du mois d'août publiés mardi.

Le mois de juillet a notamment été marqué par une progression des commandes de machines-outils, d'équipements électriques, d'appareils électroménagers, d'ordinateurs et d'appareils électroniques.

Hors défense et aéronautique, les commandes de biens d'équipement ont augmenté de 2,1% en juillet contre 2,2% le mois précédent.

Les livraisons de ces biens d'équipement dits "de base" - qui reflètent la confiance des entrepreneurs et leur projets d'investissements et sont donc pris en compte dans le calcul du PIB - ont augmenté de 0,6% en juillet, conformément à l'estimation livrée en juin.

Les stocks ont reculé de 0,1% après trois mois consécutifs d'expansion et le ratio stocks/livraisons, qui mesure le délai théorique d'écoulement des stocks à un rythme de vente constant, est resté stable à 1,35.

Ce chiffre élevé suggère que les industriels pourraient avoir accumulé des stocks de produits n'ayant pas trouvé preneur, ce qui pourrait affecter la production et peser sur la croissance des prochains mois.

Les carnets de commandes sont en progression de 0,2% et enregistrent leur deuxième hausse mensuelle consécutive.

(Lucia Mutikani; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant