Les combats s'intensifient autour d'Al Bab en Syrie

le
1
 (Actualisé avec nouveaux bilans fournis par Ankara) 
    ANKARA, 21 décembre (Reuters) - Les combats se sont 
intensifiés mercredi autour d'Al Bab entre les rebelles soutenus 
par l'armée turque et l'organisation Etat islamique retranchée 
dans la ville du nord de la Syrie.  
    Quatorze soldats turcs ont été tués dans les affrontements, 
a déclaré mercredi soir l'armée d'Ankara, selon laquelle 138 
djihadistes ont également trouvé la mort.  
    Dans un communiqué diffusé plus tôt dans la journée, les 
militaires avaient indiqué que les rebelles appuyés par les 
soldats turcs, qui assiègent Al Bab depuis des semaines, avaient 
quasiment achevé de prendre le contrôle d'un secteur en hauteur 
situé autour de l'hôpital de la ville. 
    D'après l'état-major, cette colline qui domine Al Bab est 
utilisée par l'Etat islamique (EI) pour entreposer armes et 
munitions.  
    "Lorsque cette zone aura été capturée, l'emprise de Daech 
sur Al Bab sera brisée dans une large mesure", disait l'armée en 
employant l'acronyme arabe de l'Etat islamique. 
    "Les combats se poursuivent intensivement dans le secteur", 
ajoutait-elle.  
    Dans son second communiqué, en fin de journée, l'armée ne 
dit pas si elle est parvenue à ses fins, indiquant seulement que 
l'opération de reconquête d'Al Bab "est en cours". 
    Elle précise qu'en plus des 14 soldats turcs tués, 33 autres 
ont été blessés dans les affrontements.  
    La Turquie a perdu une trentaine de soldats depuis le 
déclenchement fin août de son opération "Bouclier de l'Euphrate" 
en Syrie, destinée à repousser à la fois les djihadistes de l'EI 
et les milices kurdes de la zone frontalière.  
    L'aviation turque a mené mercredi de nombreuses frappes 
aériennes à Al Bab qui ont, selon elle, détruit 67 positions de 
l'EI. 
    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 
qui suit le conflit quotidiennement, ces frappes avaient fait 
sept morts dans la matinée et  au moins 15 rebelles pro-turcs 
ont trouvé la mort mercredi dans les combats. 
 
 (Tulay Karadeniz et Orhan Coskun, avec Ellen Francis à 
Beyrouth; Jean-Stéphane Brosse et Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le mercredi 21 déc 2016 à 20:53

    Pas grave, François va envoyer un porte avion.