Les combats ont fait près de 60 morts en deux jours au Yémen

le
0

ADEN, 8 novembre (Reuters) - Près de 60 personnes ont été tuées au Yémen dans les affrontements des deux derniers jours entre la coalition arabe et les miliciens chiites houthis, appuyés par des militaires fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, ont rapporté dimanche des habitants et des médecins. A Taëz, la troisième ville du pays, 29 personnes, dont huit civils, ont péri dans les combats, a-t-on indiqué à Reuters de source médicale. Les affrontements empêchent les ONG humanitaires d'acheminer des vivres, et des milliers d'habitants sont confrontés aux pénuries alimentaires. Une trentaine de personnes ont été tuées d'autre part dans les combats qui ont fait rage dans le district de Damt, dans le sud du pays, ont rapporté des habitants. En sept mois de conflit - les bombardements de la coalition sous conduite saoudienne ont débuté le 26 mars dernier -, au moins 5.600 personnes ont trouvé la mort au Yémen, pays le plus défavorisé de la péninsule arabique. Le conflit oppose le camp des Houthis, alliés de l'Iran, et les groupes armés qui soutiennent le président en exil Abd-Rabbou Mansour Hadi et qui sont appuyés par la coalition arabe. Selon des responsables et des habitants, les forces favorables au président Hadi ont pris le contrôle de deux entrepôts stratégiques pour la ville de Damt, dimanche, après avoir reçu des armes lors d'une opération de largage aérien. (Mohamed Mukhashaf et Mohamed Ghobari; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant