Les combats continuent à Alep malgré l'annonce russe d'une trêve

le
0
    BEYROUTH, 11 août (Reuters) - Les combats se poursuivaient 
jeudi à Alep, dans le nord de la Syrie, plus d'une heure après 
le commencement de la trêve humanitaire de trois heures annoncée 
par la Russie, ont rapporté deux groupes rebelles et un témoin. 
    La Russie, qui soutient le président Bachar al Assad, a 
déclaré mercredi qu'une pause dans les combats interviendrait 
chaque jour à 10h00 locales (07h00 GMT) et durerait jusqu'à 
13h00, pour faciliter l'accès de l'aide humanitaire. 
  
    Un porte-parole du groupe rebelle Djaïch al Nasr, Mohammed 
Rachid, a déclaré à Reuters que cette trêve n'était pas 
respectée jeudi à 10h45 heure locale (07h45 GMT). 
    "Aujourd'hui, depuis ce matin, il y a eu une tentative (des 
troupes gouvernementales) d'avancer vers la zone de Ramoussah. 
Il y a eu une importante intensification des frappes des avions 
militaires russes", a-t-il ajouté. 
    Un autre responsable rebelle a déclaré que les combats se 
poursuivaient à 11h00, heure locale. Un témoin à la limite entre 
les quartiers est, contrôlés par les rebelles, et la zone ouest, 
administrée par le gouvernement, a dit avoir entendu des 
affrontements après 10h30. 
    La télévision officielle syrienne a rapporté que l'armée 
s'était rapprochée mercredi soir des zones conquises par 
l'opposition la semaine dernière. 
    Alors que les forces du régime de Bachar al Assad avaient 
réussi début juillet à couper la route du Castello, qui part 
vers le nord, seule voie d'accès aux quartiers d'Alep tenus par 
les insurgés, les rebelles, dont les combattants du Front Fatah 
al Cham, ex-Front al Nosra qui a pris ses distances avec Al 
Qaïda, ont réussi ce week-end à briser cet encerclement par le 
sud-ouest. 
 
 (Angus McDowall et John Davison; Laura Martin pour le service 
français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant