Les coliques, variante de la migraine ?

le
0
Une étude associant les coliques du nourrisson au développement ultérieur de migraines pourrait modifier l'approche de cette maladie bénigne mais épuisante pour les parents et les nouveau-nés. » À quoi reconnaît-on des coliques ?

«Ma fille pleure 10 à 16 heures par jour...» ; «Je désespère en voyant mon bébé souffrir autant» ; «J'ai vu trois médecins différents et ils m'ont dit la même chose: ça va passer. Mais ce ne sont pas eux qui supportent les pleurs!». Les parents dont le nourrisson souffre de coliques racontent tous la même histoire: le bébé a visiblement mal au ventre, il pleure énormément. Les remèdes testés fonctionnent très inégalement, et les parents, désemparés, s'arrachent les cheveux. Cette maladie bénigne du nouveau-né disparaît au bout de quelques mois sans séquelles chez l'enfant mais elle comporte des parts d'ombre qui la rendent difficile à soigner. Une étude parue mercredi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant