Les coffres de Kadhafi seraient presque vides

le
0
Il ne restait au régime libyen que 500 millions de dollars en liquide fin février, selon Farhat Bengdara, l'ancien directeur de la Banque centrale libyenne qui a fait défection. Près de 155 tonnes d'or dorment toutefois encore dans les caisses, selon l'ex-banquier central.

L'argent, nerf de la guerre, manque-t-il à Kadhafi? Il ne restait fin février que 500 millions de dollars en cash (346 millions d'euros) dans ses caisses pour financer sa guerre contre les rebelles du Conseil national de la résistance (CNT) et l'OTAN. Le chiffre est avancé par un ancien cadre du régime qui a fait défection, l'ex-directeur de la Banque centrale libyenne Farhat Bengdara.

Il s'agit d'une des rares estimations précises des ressources du Guide libyen, alors que certains analystes estiment à 130 milliards de dollars les sommes syphonnées en 30 ans par le régime.

«Il n'y a presque plus rien. Ils n'ont plus d'essence pour les chars. C'est une question de semaines» avant que le régime ne s'écroule, a-t-il déclaré lors d'une interview donnée à l'agence d'information financière Bloomberg. Signe que le régime est à court de cash, les banques privées ont vu leur argent liquide réquisitionné par le régime, selon Farhat Bengdara. Quatre hauts responsables ba

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant