Les Cnil européennes accusent la NSA d'espionnage

le
0
L'organisme européen chargé de la protection des données et de la vie privée, dont fait partie la Cnil, vient de saisir la Commission européenne.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Prism, ce programme américain de surveillance des données personnelles supervisé par l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA). L'organisme européen chargé de la protection des données et de la vie privée (G29), dont fait partie la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), vient de décider de saisir la Commission européenne. Dans une lettre adressée au commissaire européen en charge de la Justice Viviane Reding, le G29 s'alarme des dernières révélations «alarmantes» concernant Prism.

Le G29 estime qu'il est «de son devoir d'évaluer de manière indépendante les éventuelles violations au droit européen de la protection des données personnelles». Le G29 s'interroge aussi sur les conditions et les critères retenus pour autoriser la surveillance de rés...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant