Les clubs français en ballotage favorable

le
0

Montpellier et Grenoble jouent ce week-end les quarts de finale de Challenge Cup. Les deux clubs français restent sur de bonnes prestations en Top 14 et chercheront à atteindre le dernier carré européen.

Depuis Biarritz en 2012, aucun club tricolore n’a remporté le Challenge. Pourtant, la compétition fait toujours rêver et ce ne sont pas les clubs français qui vont dire le contraire. Engagés en quart de finale de Challenge Cup, Montpellier et Grenoble espèrent bien atteindre les demi-finales. Si le MHR a semble-il un pied en phase finale du Top 14, il ne compte pas s’arrêtez-là. « On souhaite gagner ce quart de final, lance Fulgence Ouedraogo sur le site du club. Pour nous ce serait une première de passer cette étape car nous n’avons jamais gagné de quart de finale, que ce soit en petite ou en grande Coupe d’Europe. C’est un gros challenge pour nous car nous espérons la demi-finale ici, à Montpellier ». En cas de victoire face à Sale vendredi (20h45), les joueurs de Jake White auraient la possibilité de recevoir en demi-finale. Une motivation supplémentaire quand on connaît l’importance de jouer à domicile lors des matchs éliminatoires. « Ce serait vraiment beau pour nous mais aussi pour toute la ville de Montpellier, annonce rêveur le troisième ligne international. L’équipe joue avec le même groupe depuis maintenant plusieurs matchs. On prend confiance ce qui nous rend plus efficaces sur nos schémas offensifs et nous permet de se trouver facilement sur le terrain. Cela nous permet de mieux jouer les coups et de finir les actions. » Mais pour cela, il faudra réussir à s’imposer sur la pelouse des Sharks. Les coéquipiers de Danny Cipriani sont invaincus chez eux cette saison. Deux autres clubs français se sont cassés les dents sur cette équipe de Sale. La Section Paloise et Castres s’étaient inclinés là-bas en phase de poule. Pimenter la fin de saison Le FCG, dont la qualification aux barrages du championnat semble plus compromise, peut se donner à fond dans les joutes européennes. Grenoble compte aussi passer le cap des quarts de finale face au Connacht samedi (21h05). Le club isérois a l’avantage de recevoir au Stade des Alpes, un atout considérable pour des Grenoblois qui manquent clairement d’expérience à ce stade de la compétition par rapport aux Irlandais. « C’est un match éliminatoire, annonce Fabien Barcella, vainqueur de la compétition avec Biarritz en 2012. Cela nous met évidemment beaucoup plus de pression dans la tête. On sait que le Connacht est 1er de la Ligue Celtique. Ils ont de grandes qualités. Il faudra rester concentré et être très sérieux. » Grenoble reste sur trois victoire consécutive en Top 14 et peut toujours espérer participer aux phases finales du Top 14. Mais la priorité est donnée à la Challenge Cup. « On entrevoit une demi-finale, lance Fabrice Landreau sur le site du club. Il faut préparer le match au mieux pour viser et vivre une demi-finale. Il y a un risque de laisser beaucoup d’influx, d’avoir le sentiment de penser que l’objectif est atteint en cas de victoire. » Pour cette rencontre, le manager isérois devra se passer de Xavier Mignot (psoas) et Arnaud Héguy (mollet), forfaits. James Hart sera lui tester vendredi lors de la mise en place au Stade des Alpes. « Le groupe est confiant dans l’ensemble depuis nos trois derniers matchs, confie Ben Hand, le capitaine du FCG. On a fait de bonnes semaines d’entraînement. On est très excité pour ce match. Tout le monde est bien physiquement. » Le Connacht a perdu lors de la 19eme journée du Pro 12 contre l’Ulster (18-10). Mais les Irlandais restaient sur huit victoires d’affilées ...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant