Les Clinton répliquent aux critiques sur leur fondation

le
0
Un partisan de Donald Trump tient une carte « sortie de prison », inspirée du Monopoly, à l'effigie de la candidate démocrate Hillary Clinton. A Jacksonville, Mississippi, le 24 août.
Un partisan de Donald Trump tient une carte « sortie de prison », inspirée du Monopoly, à l'effigie de la candidate démocrate Hillary Clinton. A Jacksonville, Mississippi, le 24 août.

La structure caritative est la cible des saillies des républicains, qui l’accusent d’être un véhicule de trafic d’influence du couple.

Le fait du jour

L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton a répondu mercredi 24 août aux accusations de trafic d’influence avancées par le camp républicain. Alors que le candidat conservateur à l’élection du 8 novembre, Donald Trump, évoque une « corruption digne du tiers-monde » à propos des contacts que des donateurs ont pu avoir avec sa rivale démocrate, Hillary Clinton, lorsque cette dernière était secrétaire d’Etat, son mari a mis en avant le bilan de sa fondation.

« Nous essayons de faire du bon travail. Si quelque chose ne va pas dans le fait de créer des emplois et de sauver des vies, je ne sais pas ce que c’est », a assuré l’ancien président. L’équipe de campagne de Mme Clinton, qui nie les accusations républicaines, a par ailleurs critiqué l’agence Associated Press pour une enquête qui attestait du nombre important de donateurs ayant eu accès à elle lorsqu’elle était en fonction à la tête de la diplomatie américaine, de 2009 à 2013. Selon l’équipe de campagne, la comptabilité sur laquelle se fonde AP est erronée.

La citation du jour

« Il n’est pas surprenant que Donald Trump soit contraint de rapprocher sa politique d’immigration de la réalité, comme le prédisait le gouverneur Bush l’année dernière. » En laissant entendre qu’il pourrait renoncer à une disposition controversée de son programme sur l’immigration, l’expulsion des onze millions de sans-papiers présents, selon les estimations convergentes, aux Etats-Unis, certains depuis des décennies, le cand...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant