Les cliniques privées en guerre contre les baisses tarifaires

le
0
Alors que le nombre de cliniques dans le rouge a augmenté en 2012, passant de 35% à 37%, leur fédération conteste les mesures destinées à réduire leur chiffre d'affaires.

La situation des cliniques privées se détériore. Elles sont 37% à être en déficit en 2012 contre 35% en 2011, et leur nombre ne cesse de reculer. Il y avait 1014 cliniques en 1992, il y en a 556 en 2012, soit un plongeon de 45%, dû aux regroupements ou à des disparitions pures et simples. «Nos établissements sont en voie d'asphyxie économique», a déploré jeudi Lamine Gharbi, président de la FHP-MCO, la fédération qui regroupe l'ensemble des cliniques et hôpitaux privés, hormis les établissements spécialisés en soins de suite ou en psychiatrie.

En cause, la politique tarifaire imposée par les gouvernements successifs. De 2005 à 2012, les tarifs hospitaliers des cliniques privées ont augmenté en cumulé de 1,17% alors que l'inflation atteignait 11,82%. Et les mesures destinées à réduire da...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant