Les cliniques privées en difficulté

le
0
72% des établissements ne peuvent plus investir et 35% sont en perte. Le secteur est «victime d'une lente asphyxie économique», selon le syndicat des cliniques privées de médecine, chirurgie et obstétrique.

Près de trois cliniques privées sur quatre n'ont plus les moyens de se moderniser. «De nombreux établissements doivent ralentir le rythme de leurs investissements pour réussir à rester dans le vert ou éviter de couler», s'est alarmé jeudi 29 novembre Lamine Gharbi, président de la FHP-MCO, le syndicat des cliniques privées de médecine, chirurgie et obstétrique. Ce qui n'a pas empêché 35% d'entre elles d'être toujours dans le rouge en 2011. Le secteur est «victime d'une lente asphyxie économique», déplore Lamine Gharbi.

Les quelque 600 cliniques et hôpitaux privés MCO représentent 27% de l'offre hospitalière natio­nale, 54% de la chirurgie et ils accueillent 8,5 millions de patients chaque année. Mais, ils ne reçoivent que 17% des financements. Les cli...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant