Les clients jugent les fast-food trop chers

le
2

Près d'un tiers des clients déclarent moins fréquenter la restauration rapide le midi, surtout car ils la jugent trop chère. Le supermarché est une alternative qui se développe rejoignant quasiment le niveau des boulangeries.

Le fast-food et la vente à emporter ont beau avoir dépassé en valeur la restauration traditionnelle à table, ils ont malgré tout du souci à se faire. Selon une étude réalisée pour le cabinet Simon-Kucher & Partners, les Français prennent en moyenne 16% de leurs déjeuners en semaine dans la restauration commerciale (9% en vente à emporter, 7% au restaurant). Mais ils surveillent plus que jamais leurs dépenses et plus du tiers des clients habitués des principales enseignes de restauration rapide déclarent baisser désormais leur fréquentation de ces lieux.

En cause: une nourriture jugée trop peu équilibrée (52% des clients de McDonald's, 36% chez KFC et 33% chez Quick) et surtout, de façon plus globale, des prix trop élevés: c'est la perception de 46% des adeptes de la Brioche Dorée, 38% chez KFC, 36% pour Subway ou 34% chez McDo et même 52% pour les boulangeries Paul! Parmi les sept enseignes passées à la loupe, seules Quick et La mie câline tirent leur épingle du jeu sur ce point puisque les tarifs sont jugés trop élevés par seulement 17% et 19% des clients. Le problème du prix ne s'arrange pas avec la hausse de TVA puisque 45% des sondés ont perçu une hausse des prix depuis le 1er janvier. Hausse qu'ils évaluent globalement à 4%, plus que les 3 points de TVA supplémentaires.

«Le rapport qualité/prix est fondamental»

Globalement, plus de 40% des sondés ne sont pas satisfaits du rapport qualité/prix et même 65% chez Paul. «Proposer de l'accessibilité avec de petits prix est important souligne David Vidal, directeur associé au cabinet Simon-Kucher & Partners. Mais le rapport qualité/prix est fondamental. S'il n'y trouve pas son compte, le client ne reviendra pas.»

Au final, ces sondés qui fréquentent moins la restauration rapide disent qu'ils remplaceront ce type de déjeûner par un achat en boulangerie (39%), un retour au restaurant classique (37%) et quasiment dans les même proportions (35%) par un achat en supermarché. Ce secteur multiplie les offres avec des menus à prix serrés et des espaces dédiés à la pause du midi. Si le prix moyen effectivement payé pour un repas du midi à emporter est évalué à 7,5 euros par les sondés, ils estiment que le juste prix pour une formule (sandwich + boisson + dessert) serait de 6,5 euros dans une sandwicherie et de 6,3 euros dans un fast-food. Bien dans l'air du temps, l'enseigne de distribution de surgelés Picard a d'ailleurs récemment lancé des formules du midi à 5 euros et 6,5 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ammiv le lundi 7 avr 2014 à 09:23

    Il y a 2 choses fondamentales quasi impossibles a avoir gratuitement à .Mac do : le pain et l'eau. Ces choses sont données à volonté dans les restos classiques, qui sont d'un bien meilleur rapport qualité prix.

  • M7093115 le dimanche 6 avr 2014 à 20:05

    Les fast food étaient très compétitifs il y a 15 ans; il fallait imposer la formule Aujourd'hui le succès étant là, ils montent leurs prix ( compter 12 à 13 euro pour un repas à peu près complet chez M D )compte tenu de la qualité des produits et de l' extrème rationalisation des process, les marges doivent être considérables