Les clients de Free pardonnent des «erreurs de jeunesse»

le
1
Plus de 500 internautes du figaro.fr ont témoigné de leur aventure avec Free Mobile. Certains regrettent leur passage chez le nouvel opérateur, la majorité pardonnent. Pour le moment.

Les clients de Free Mobile gardent, dans une large majorité, confiance dans leur nouvel opérateur. C'est ce qu'il ressort d'un appel à témoignages lancé sur lefigaro.fr, qui a recueilli la semaine dernière plus de 500 commentaires.

Deux grandes tendances se dégagent. Il y a ceux pour qui le passage s'est passé sans encombre et qui ne rencontrent aucune difficulté pour passer des appels. «À Grenoble, ça capte nickel sans passer par le réseau d'Orange», explique Andrei. «Dans certains lieux, la couverture SFR ne me permettait pas de capter correctement et chez Free, dans les mêmes endroits, je reçois le réseau», salue Jules.

«Entre 17 et 20 heures, c'est l'enfer»

Il y a ensuite ceux, plus nombreux, qui constatent des difficultés récurrentes pour téléphoner le soir, ainsi que des coupures. «Entre 17 et 20 heures, c'est l'enfer pour passer une communication. On échoue systématiquement sur "réseau occupé" et il faut s'y reprendre vingt fois pour passer un appel», raconte Émilie. «Depuis le 5 mars, le débit 3G de Free Mobile a énormément faibli et se montre très instable», complète un habitant de Lille.

Pourtant, ces clients pardonnent souvent les «erreurs de jeunesse» de Free Mobile. «Quand j'ai choisi de venir chez Free, je savais qu'il y aurait des soucis, mais je fais confiance au professionnalisme de Free pour régler vite ces problèmes», témoigne Guy, abonné à Internet depuis dix ans chez Free. «À ce prix-là, j'accepte les quelques soucis de réseau», abonde Paulo, qui a passé toute sa famille chez Free Mobile. Antoine, lui, se souvient des difficultés rencontrées par les premiers opérateurs mobiles. «Je suppose qu'il faut donner un peu de temps à Free pour se mettre à niveau», juge-t-il.

D'autres clients sont cependant moins indulgents. «Je regrette d'être passé chez Free! Son service client est saturé d'appels. C'est un opérateur pas sérieux qui n'était visiblement pas assez préparé pour se lancer dans le mobile», témoigne Vince. «Je viens de changer pour B & You (la marque low-cost de Bouygues Telecom, NDLR). Il n'y a pas d'engagement donc, qui sait, je reviendrai peut-être chez Free quand ils seront au point», conclut Jordan.

LIRE AUSSI:

» Free Mobile aallumé son réseau

» Forfaits mobiles: diviser votre facture par deux (avec Le Particulier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le mardi 27 mar 2012 à 11:05

    D'autres attendent que ses erreurs de jeunesse soient corrigéees avant d'y venir.