Les clés de Portugal-Islande

le
0
Les clés de Portugal-Islande
Les clés de Portugal-Islande

Une équipe qui court après son premier titre, une autre qui dispute son premier match dans une compétition internationale. Ce Portugal-Islande sent bon. Voici les clés du match.

Quelle équipe type pour le Portugal ?



Bien malin celui qui pouvait dégainer au moment de l'annonce de la liste de Fernando Santos le onze titulaire contre l'Islande. Sur les trois matchs amicaux joués par le Portugal pour préparer cet Euro, 22 joueurs ont été utilisés par le sélectionneur. Seul le troisième gardien Eduardo n'a pas eu la chance de gratter quelques minutes de jeu. Si quelques interrogations subsistent encore à certains postes, il semblerait que l'équipe qui a débuté le dernier match amical remporté 7-0 contre l'Estonie soit l'heureuse élue. Mais, il n'y a en réalité que trois joueurs qui semblent intouchables : Pepe, Moutinho et Ronaldo. Tous les autres joueurs sont interchangeables et peuvent sauter à la moindre contre-performance. Une incertitude que les joueurs semblent accepter, à l'image du défenseur Cédric Soares : "Tous les joueurs présents ici veulent jouer, c'est tout à fait normal, mais la concurrence est bénéfique, et si on doit entrer en jeu, ce doit être dans le but d'aider l'équipe, rien d'autre."


Quaresma is on fire



Que la France se console : si Hatem Ben Arfa n'est pas là, Ricardo Quaresma, lui, participera bien à la fête. Si sa cuisse droite le laisse tranquille, le joueur frisson de la Selecção pourrait bien être celui qui fera la différence. Dans un 4-4-2 en losange au sein duquel il devrait partager l'attaque avec Cristiano Ronaldo, l'homme aux extérieurs du pied les plus soyeux de la planète sera libre de tout mouvement et aura pour seul but de donner des maux de tête aux défenseurs islandais. Une mission largement à sa portée vu le niveau qu'il a affiché récemment et compte tenu du fait que les défenseurs adverses risquent de pas mal se soucier de CR7. S'il peut rééditer sa prestation dégainée face à l'Estonie, qu'il ne se prive pas : le monde du foot n'attend que ça. Les réseaux sociaux aussi.



Le duel Ronaldo -…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant