Les clés de Monaco-Villarreal

le
0
Les clés de Monaco-Villarreal
Les clés de Monaco-Villarreal

Vainqueur 2-1 au Madrigal lors du match aller, l'AS Monaco doit terminer le travail lors du barrage retour de Ligue des champions ce mardi. Il faudra pour cela un grand Bernardo Silva et une défense solide pour faire face au retour de l'ex-star du football brésilien Alexandre Pato.

La classe de Bernardo


Auteur d'un but magnifique au match aller, Bernardo Silva est clairement le joueur en forme de Monaco. Alors que Leonardo Jardim avait décidé de le mettre sur le banc lors du premier match de Ligue 1 contre Guingamp, son entrée à la 40e minute de jeu a tout changé. Menée deux à zéro, l'AS Monaco a réussi à revenir au score grâce à son génie portugais, auteur d'un penalty provoqué et d'un but. Ce mardi et comme souvent en Ligue des champions avec Jardim, les Monégasques vont vouloir être solides défensivement et tenir jusqu'au bout le score du match nul et leur avantage du match aller. Dans ce schéma de jeu très restrictif, la technique du milieu portugais de vingt-deux ans, sa qualité de passes et sa faculté à provoquer des fautes devraient apporter un peu de bonheur aux téléspectateurs et pourquoi pas un but ou deux aux Monégasques.


Une défense à recomposer


Le carton rouge débile reçu par Benjamin Mendy lors des dernières minutes du match aller, après un combo tacle sur Mario Gaspar + gifle à Castillejo, pose un vrai problème à Jardim au moment de trouver une défense. Avec l'absence de Mendy et l'incertitude Sidibé, l'AS Monaco perd ses deux latéraux. Si Glik et Jemerson devraient à nouveau être titulaires dans l'axe, sur les côtés, Jardim pourrait être tenté de faire revenir Fabinho à droite de la défense et de faire changer d'aile à Raggi en le faisant jouer arrière gauche. À moins que Marcel Tisserand, titulaire face à Nantes ce week-end, soit reconduit au poste d'arrière droit. Bref, plusieurs possibilités sont à la disposition de Jardim qui pourrait même se payer le luxe de faire jouer Echiejile à gauche, lui qui n'a pas encore disputé une minute avec Monaco cette saison.


Casser la spirale négative des clubs français


Zéro sur trois, c'est le bilan des clubs français en barrages de Ligue des champions depuis que le troisième de Ligue 1 doit se taper un tour préliminaire avant ledit barrage. Si Lyon, Lille et Monaco l'an dernier ont toujours réussi à franchir le tour préliminaire, avec plus ou moins de…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant