Les clés de France-Suisse

le
0

Deux ans après la Coupe du monde au Brésil, Français et Suisses se retrouvent ce dimanche soir pour aller chercher la première place de ce groupe A. Après deux matchs poussifs, voilà la dernière chance pour les Bleus de se rassurer avant le début des choses sérieuses. En face, la Nati voudra sans doute se venger du cinglant 5-2 brésilien...

Les choix tactiques de Didier Deschamps



Entre un 4-2-3-1 pas franchement convaincant face à l'Albanie et un 4-3-3 qui n'avait guère fait mieux face à la Roumanie, Didier Deschamps va devoir trancher. Si le sélectionneur avait cédé aux demandes de ceux qui voulaient voir Dimitri Payet évoluer en meneur de jeu avec des joueurs très rapides sur les côtés, il n'a pu que constater que ce schéma de jeu ne permettait pas à son équipe de jouer son jeu. Avec des latéraux bloqués et des ailiers dans un jour sans, ce 4-2-3-1 ne pouvait fonctionner. Face à la Suisse, il serait sans doute préférable que Didier Deschamps repasse dans son 4-3-3 classique, quitte à faire évoluer la composition en fin de match. Comme l'expliquait Stéphane Moulin à So Foot juste après la rencontre face à l'Albanie, "on a bien vu que ce n'était pas dans l'ADN de cette équipe de jouer dans ce 4-2-3-1. C'est un système qui demande beaucoup de combinaisons sur les côtés, du jeu, et c'est ce qu'on a du mal à faire. C'est aussi une mise en place qui empêche nos deux milieux axiaux de participer au jeu, parce qu'on a bien vu qu'ils étaient simplement là pour récupérer et faire jouer, alors qu'en deuxième mi-temps, Pogba et Matuidi se sont énormément projetés dans les seize mètres."



Les titularisations de Pogba et Griezmann



Sur le banc au coup d'envoi du match contre l'Albanie, Atoine Griezmann et Paul Pogba ont payé des prestations décevantes lors du match d'ouverture face à la Roumanie. Pourtant, ce sont eux qui ont fait le nécessaire pour venir à bout de l'Albanie. Alors, malgré l'imbroglio médiatique autour du geste de Paul Pogba ou de la prétendue petite forme d'Antoine Griezmann, Didier Deschamps a tout intérêt à aligner les deux joueurs. Premièrement, pour leur donner du rythme avant le premier match à élimination directe. Ensuite pour solidifier une équipe et remettre chacun à sa…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant