Les classes populaires feront-elles l'élection présidentielle ?

le
0
1995, 2002, 2007... À chaque présidentielle, l'électorat populaire a été la clé du scrutin. Selon toute logique, 2012 ne devrait pas échapper à la règle. Mais au profit de qui ? Les avis divergent. Débat entre François Kalfon et Guillaume Peltier.

En 1995, elles ont permis la victoire de Jacques Chirac. En 2002, elles ont hissé Jean-Marie Le Pen au second tour. En 2007, Nicolas Sarkozy a gagné grâce à elles. Les classes populaires seront à nouveau la clé du scrutin présidentiel. Réunis dans un salon de l'hôtel Banke, Guillaume Peltier pour l'UMP et François Kalfon pour le PS en sont convaincus, qui veulent chacun que leur candidat séduise cet électorat.

Le Figaro Magazine - François Bayrou a démarré sa campagne présidentielle en se faisant le champion de la préférence nationale et du made in France. Est-ce le signe que, plus que jamais, l'électorat populaire est au cœur des enjeux de 2012?

Guillaume Peltier - C'est la preuve en effet du poids des catégories populaires. Voir François Bayrou, le plus fédéraliste des européistes, s'emparer de la thématique du patriotisme économique et du made in France, c'est bien la manifestation que la France du peuple l'a emporté face aux élites. Depuis deux mois, l'en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant