Les «clandestins» suisses se multiplient près des frontières

le
0
Une députée veut faire payer ces Helvètes qui habitent en France par économie mais déclarent leur résidence en Suisse.

Ils sont suisses, travaillent dans leur pays, mais vivent toute l'année clandestinement dans les communes françaises limitrophes, où les prix de l'immobilier sont moins élevés.

Rien qu'en Haute-Savoie, 20.000 «faux résidents secondaires» passeraient ainsi chaque jour la frontière pour aller travailler à Genève, selon la députée UMP Virginie Duby-Muller.

Un phénomène contre lequel la jeune élue de Haute-Savoie, qui vient de déposer une proposition de loi, veut lutter en rendant obligatoire la déclaration de domiciliation jusqu'ici facultative. «Le dispositif permettrait aux financements accordés par l'État aux collectivités de tenir compte de la réalité de leur population», explique Virginie Duby-Muller. Il en serait de même pour la compensation versée chaque année par la Suisse aux communes françaises en contrepartie de l'impôt à l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant