Les clandestins nigériens en Algérie en cours de rapatriement

le
1

NIAMEY, 10 décembre (Reuters) - L'Algérie et le Niger ont annoncé mercredi avoir entamé les opérations de rapatriement de 3.000 ressortissants nigériens entrés illégalement en territoire algérien. Le Croissant-Rouge algérien a pris en charge mardi un premier groupe d'environ 300 clandestins jusqu'à la ville-frontière d'In Guezzam, d'où ils seront rapatriés au Niger, a précisé mercredi l'Association nigérienne de défense des droits de l'homme. Les trois quarts environ des immigrés renvoyés au Niger sont des enfants et presque tous les autres sont des femmes. Début mai, une douzaine d'immigrants nigériens, abandonnés par des passeurs en plein Sahara, avaient été retrouvés morts dans le sud de l'Algérie. Quelques semaines plus tard, le gouvernement de Niamey avait fait détruire plusieurs bâtiments utilisés par des passeurs qui alimentent l'immigration clandestine vers l'Europe et il avait annoncé son intention de rapatrier, en collaboration avec Alger, tous les clandestins nigériens vivant en Algérie. ID:nL6N0OM4FQ Le nombre de candidats à l'immigration qui tentent la traversée vers l'Italie, notamment au départ de la Libye après avoir traversé le Niger, a explosé cette année. En 2013, 92 migrants avaient péri dans le désert du nord du Niger en tentant de gagner l'Algérie pour s'embarquer ensuite vers l'Europe. (Abdoulaye Massalaki, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le mercredi 10 déc 2014 à 21:58

    Pourquoi ,ne viennent-ils pas en FRANCE ??????...