Les cinq oubliés du Ballon d'or

le
0
Les cinq oubliés du Ballon d'or
Les cinq oubliés du Ballon d'or

Les trente candidats à la présidentielle annuelle du football sont tombés. Et si Cristiano Ronaldo est en pilotage automatique vers le titre et qu'il court tout droit vers un quatrième sacre, la liste des nommés est parsemée de quelques surprises, notamment chez les absents.

Karim Benzema


La France entière a passé l'année 2016 à sortir son lance-pierre contre Karim Benzema, et il faut dire que l'attaquant du Real avait donné de la matière à ses haters. Le feuilleton avec Valbuena, ses interminables rebondissements pendant la préparation à l'Euro, les embrouilles avec les patrons du foot français, les amis infréquentables, les clips de Booba, les photos provoc sur Instagram... Mais avant d'être une machine à agacer le public, Karim Benzema est avant tout un footballeur qui a réalisé une année 2016 pleine et remarquable. Et juste avant de louper l'Euro, il avait clôturé une saison à 24 buts en Liga, en empochant au passage une deuxième Ligue des champions en trois ans. Ne pas voir la Benz' parmi les 30, quand De Bruyne ou encore Aubameyang ont été conviés à la fête, est donc surprenant.



Leonardo Bonucci


Que doit faire Bonucci pour intégrer le club des nommés ? Faire une année 2016 où il remporte un cinquième titre d'Italie d'affilée, et où il emmène une Italie que l'on disait à la ramasse en quart de finale de l'Euro, pour ne perdre qu'aux tirs au but contre les Allemands ne suffit apparemment pas. Assurer de janvier à décembre, être impérial, affoler la planète football et alimenter des rumeurs de transferts à plus de 60 millions d'euros non plus.


En fait, vu la répartition par poste des joueurs sélectionnés dans les trente, Leonardo Bonucci semble avoir une seule vraie solution pour avoir sa place au soleil : jouer à un poste offensif. Et en plus, cette année, les organisateurs ont presque fait un effort en invitant un peu plus de gardiens et de défenseurs qu'en 2015.


Sergio Busquets


La malédiction continue pour Sergio Busquets, une nouvelle fois squizzé par les grands manitous du Ballon d'or. Presque une décennie passée au Barça, six titres de champion d'Espagne,…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant