Les cinq enjeux du G20 agricole

le
0
Les 20 ministres de l'Agriculture représentant 85% de la production mondiale sont réunis dans la capitale française. L'enjeu: définir un plan d'action contre la volatilité des prix et la faim dans le monde.

La présidence française du G20 en a fait un véritable cheval de bataille: lutter contre la volatilité des prix agricoles et remettre l'agriculture au c½ur des investissements pour garantir la sécurité alimentaire. De fait, ce sommet, qui réunit depuis mercredi les ministres de l'agriculture des 20 pays représentant 85% de la production mondiale, est une première dans les annales du G20, à mettre à l'actif de la France. À la veille de l'ouverture, le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, le reconnaissait: si un plan d'action en cinq points est sur la table des négociations, «ce sera difficile d'arracher un accord, tant les divergences sont profondes». Pas question pour autant de viser un accord a minima. «Nous préférons un échec plutôt que d'abandonner un point. C'est un tout cohérent qui permet de traiter l'ensemble des causes», insiste-t-on au ministère.

o Transparence des marchés physiques

Engagement le plus concret, il prévoit la créati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant